Susan Simmons prend l’ours

Cette article a été publié par Susan Simmons surhttp://greatbearswim.com/2016/05/14/hello-world/

Il y a beaucoup d’endroits autour du monde pour aller nager. Dans la communauté de la natation de marathon, certaines des épreuves les plus populaires sont la traversée de la Manche, le chenal Nord, le détroit de Cook, le canal de Molokai, le canal de Catalina, le détroit de Tsugaru et le détroit de Gibraltar. Ces courses constituent le Ocean’s Seven, qui est considéré en natation comme l’équivalent des Sept Sommets. Pourquoi quelqu’un, ou moi particulièrement, décide plutôt de nager dans la mer du Grand Ours, une course méconnue parmi la communauté de la natation de marathon?

Voici mes raisons :

  1. Je veux que d’autres personnes atteintes de sclérose en plaques soient en santé

La natation m’a sauvé la vie. C’est ma façon de gérer la sclérose en plaques. Si je n’avais pas commencé la natation il y a 10 ans, il n’y a aucun doute que je serais en fauteuil roulant maintenant. Je nage des ultra-marathons pour montrer aux personnes atteintes de maladies qu’on peut maintenir une bonne qualité de vie malgré la sclérose en plaques. La natation et d’autres types d’activités physiques sont une bonne façon de gérer la maladie. Traverser la mer du Grand Ours est ma façon de partager ce message.

Vous pouvez en apprendre plus à mon sujet et sur la sclérose en plaques sur mon site internet : MSathlete.

  1. Je veux honorer ceux qui m’ont précédée

De 1948 à 1972, le Ocean Falls Swim Club a toujours placé au moins un nageur pour chacune des équipes pour les Jeux olympiques, les Jeux du Commonwealth ou les Jeux panaméricains. Ce club a la réputation d’être l’un des meilleurs clubs au Canada. Ces nageurs et leurs entraîneurs ont eu une influence incroyable sur la natation au pays. L’un de leurs entraîneurs, M. George Gate, est devenu le directeur aquatique du centre aquatique de Pointe-Claire. Il a été l’entraîneur de plusieurs de nos entraîneurs, et des entraîneurs de nos entraîneurs.

Les nageurs et les entraîneurs de Ocean Falls doivent être honorés et leur histoire ne doit pas être oubliée. J’espère partager ce qu’ils m’ont appris pendant ma préparation pour cette nage en leur honneur.

Vous pouvez en apprendre plus sur les nageurs de Ocean Falls en visitant le BC Sports Hall of Fame. Si vous connaissez des nageurs, demandez-leur de m’écrire pour que je puisse partager leur histoire sur ce site.

  1. Je vis dans un endroit magnifique qui gagne à être connu

Même si je suis née à Montréal, une ville que j’aime profondément, j’ai vécu en Colombie-Britannique pour la moitié de ma vie. Vivre ici a eu un grand effet sur ma vie, au point où l’on me taquine parfois en m’appelant la « fille granola ». Pourtant, il m’en reste tant encore à découvrir dans cette province.

Avec la traversée du Grand Ours, j’espère en apprendre plus sur cette étendue d’eau incroyable, les montagnes qui l’entourent et les gens qui y habitent. J’espère rencontrer beaucoup de gens dans les communautés sur mon chemin et en apprendre plus sur leur vie quotidienne et les sujets qui leur tiennent à cœur. J’espère passer du temps avec la communauté des Premières Nations, les Heiltsuk, et avoir la chance de partager leurs histoires sur mon site internet.

Parmi toutes les choses que j’aime le plus de la natation de marathon, ma préférée est d’apprendre à connaître l’endroit où je vais et de rencontrer ceux qui y vivent. Il n’y a pas de meilleurs endroits pour ça que chez moi.

Venez vous joindre à Dale, Jill et moi les 13-14 juillet, lorsque nous plongerons dans les eaux glaciales de la mer du Grand Ours pour traverser ces eaux que personne n’a traversées avant. Venez célébrer l’activité physique et la santé avec nous. Venez explorer ces eaux cristallines. Venez rencontrer les gens des communautés locales avec nous.

Comments are closed.