Conseils nutritionnels pour les nageurs en compétition

Cet article est la traduction d'un article trouvé sur yourswimlog.com. Cliquez ici pour lire l'article original.


Vous ne savez pas quoi manger les jours de compétition? Voici quelques conseils de la directrice du département de nutrition sportive à l’université d’État de Caroline du Nord pour vous assurer de bien manger et de bien nager pendant une compétition.

Vous avez bien travaillé, vous avez acheté un nouveau maillot de compétition, c’est maintenant le temps de monter sur le bloc de départ et de donner tout ce que vous avez pour battre de nouveaux records.

En plus de devoir gérer le stress pré-course et essayer de vous raser sans vous couper, vous devez aussi penser à votre alimentation.

Pour certains nageurs, les compétitions sont un bon exemple d’une période où l’on perd nos bonnes habitudes alimentaires. Cela est particulièrement vrai lorsque les compétitions sont à l’extérieur, nous empêchant d’avoir accès à notre cuisine et à des repas faits maison, ce qui nous rend dépendants des collations disponibles à la boutique de la piscine ou pire encore, dans les machines distributrices, afin d’avoir l’énergie nécessaire avant, pendant et après les courses.

Ne devenez pas le nageur qui gâche tout son travail avec une grande quantité de chips et de boissons gazeuses la journée avant une course importante.

Diana Nguyen, MS, RD, CSSD, LD, et directrice du département de nutrition sportive à l’université d’État de Caroline du Nord a offert des conseils pour s’assurer de bien manger en compétition.

  1. Pratiquez vos repas à l’avance

Vous savez que certains aliments passent bien, et d’autres non. Découvrez lesquels en entraînement afin de pouvoir mieux planifier ce que vous allez manger en compétition.

Diana Nguyen dit : « Essayez différentes collations avant, pendant et après l’entraînement pour trouver ce qui vous convient le mieux. »

Connaître les aliments qui vous conviennent vous permet de savoir quoi manger en compétition lorsque vous planifiez votre alimentation pour la journée et la fin de semaine.

  1. Évitez les surprises

Un des aspects attrayants d’une compétition à l’extérieur est de goûter de nouveaux aliments. Il est amusant d’essayer de nouvelles choses et la variété est ce qui rend la vie intéressante, mais faire des essais un jour de compétition est un choix risqué.

(Anecdote : un coéquipier a essayé un supplément pré-entraînement pour la première fois pendant une compétition. Il est devenu tellement anxieux qu’il a fait un faux départ et n’a pas lâché le bloc de départ lorsqu’il est tombé. C’était quelque chose!)

Que l’on parle de nourriture ou de suppléments, Nguyen recommande de se limiter à ce que l’on connaît et d’éviter les expérimentations les jours de compétitions (ça ne vous rappelle pas le premier conseil?)

  1. Faites le plein de collations riches en glucides pour faire le plein d’énergie pour performer

Privilégiez les aliments riches en glucides faciles à digérer lorsque vous êtes à la piscine.

Nguyen recommande des collations comme des bananes, de la compote de pommes, des bretzels, des croustilles de pita, des bagels, des biscuits Newton aux figues, des dattes séchées, des barres Cliff, des sandwichs au beurre d’arachides et confitures et des boissons riches en électrolytes.

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez préparer ces aliments à l’avance et les mettre dans votre sac de sport, ce qui vous aidera à éviter de plonger à pieds joints dans les collations des machines distributrices.

(Pour plus de renseignements sur de bonnes habitudes alimentaires pour les nageurs, incluant la préparation des repas, allez voir cet article [en anglais seulement])

  1. Mangez vos repas au bon moment

Nager avec le ventre plein n’est pas seulement inconfortable, mais cela crée aussi plus de résistance (fait non prouvé, mais très probable) avec notre ventre qui se tend vers le fond de la piscine.

Il ne faut pas non plus ne rien manger. Voilà comment manger un jour de compétition :

  • Il faut manger le dernier gros repas 3 heures avant de nager afin d’avoir le temps de digérer
  • De 30 à 60 minutes avant la course, prendre une collation riche en glucides pour obtenir un regain d’énergie rapide.
  1. N’oubliez pas de boire beaucoup d’eau

Oui, nous nageons dans une piscine pleine d’eau. Il y a tellement d’eau… que nous ne pouvons pas (ou plutôt, ne devrions pas) boire.

Il est facile de croire que nous ne suons pas dans l’eau, ou que puisque nous nageons dans l’eau, nous nous réhydratons par osmose, mais les nageurs doivent tout de même boire beaucoup d’eau pour maintenir les fonctions corporelles.

Les effets de la déshydratation sont graves : la récupération est moins rapide, votre perception de l’effort augmente, et la performance générale diminue.

Même si vous avez sûrement entendu de nombreuses fois de votre entraîneur, vos proches et les messages d’intérêt public l’importance de bien s’hydrater, une recherche effectuée auprès des athlètes universitaires américains a démontré que 60 % d’entre eux étaient déshydratés en entraînement.

« Même si vous êtes dans une piscine, vous suez et vous perdez des électrolytes », explique Nguyen. « Buvez de petites gorgées d’eau et de boisson électrolytiques pendant la journée. »

Apportez votre bouteille d’eau et des collations riches en glucides, et gardez les nouveautés pour le souper d’équipe après la compétition!

Comments are closed.