Défi du million de mètres

Le Défi du million de mètres a été conçu pour encourager la natation comme façon de maintenir la santé et une bonne forme physique. Le programme encourage une participation régulière grâce au suivi cumulatif des distances nagées par les nageurs et l'attribution de prix pour souligner l'atteinte des différents objectifs.

Les nageurs inscrits enregistrent la distance nagée dans chacun de leurs entraînements et le système suit leur progression et calcule des statistiques.

Lorsqu'ils atteignent une nouvelle étape, les nageurs reçoivent les récompenses suivantes :

  • 100 000 m - un diplôme et un casque de bain
  • 250 000 m et 500 000 m - un diplôme, une épinglette et un casque de bain
  • 1 000 000 m - une insigne, une épinglette et un casque de bain

D'autres récompenses promotionnelles peuvent être ajoutées selon nos commanditaires. Les récompenses seront envoyées aux clubs, qui peuvent ensuite les distribuer aux nageurs.

Règlements

Le fonctionnement du programme repose essentiellement sur la bonne foi des participants, puisqu'il n'existe aucun moyen de vérifier que les distances soumises ont réellement été nagées. Le fait de soumettre de fausses données ne profite à personne. Pour assurer l'utilité, l'équité et la validité du système, nous vous demandons de respecter les règles suivantes :

  1. Seules les distances que vous avez nagées après votre inscription sont admissibles. Il n'est pas permis de soumettre de façon rétroactive le kilométrage que vous avez nagé avant d'adhérer au programme.
  2. Il est important d'enregistrer séparément les distances nagées lors de chaque séance d'entraînement, en indiquant correctement la date. On ne doit pas soumettre une distance cumulative pour une semaine ou un mois. L'un des buts du programme est de recueillir des statistiques sur la fréquence et la durée des séances d'entraînement des maîtres nageurs. Le fait de combiner plusieurs séances en une seule entrée aurait pour effet de fausser ces statistiques.
  3. Les distances devraient être enregistrées dans le système au plus tard un mois après avoir été nagées.